L'Institut > Communiqués > Communiqués, Opinions



Commémoration Hrant Dink   13/01/2008

HRANT DINK

CEREMONIES de COMMEMORATION 

 

Un an après son assassinat, le CCAF rend hommage à la mémoire de Monsieur Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie, Directeur du journal AGOS et organise une conférence-débat, une messe de requiem et une cérémonie de recueillement et de dépôt de gerbes  

Le vendredi 18 janvier 2008, à 20h30

Conférence-débat à l’Ecole Hrant Dink

(40-42 rue Saint Just  95400 Arnouville les Gonesse)

En partenariat avec l’Association Sourp Khatch Tebrevank et l’Association Ecole bilingue Sainte Croix de Varak, une Conférence-débat est organisée, avec la participation effective de deux personnalités de Turquie :

Maître Ümre Deniztuna, Avocate et Ochin Tchilingir, écrivain
et de Maître Alexandre Couyoumdjian, membre du Bureau du CCAF. 

D’autres personnalités prendront également la parole. Les autorités politiques, religieuses et les responsables d’organisations arméniennes de France seront présents. Les organisations d’Arnouville et les environs seront associées à cet événement.

Cette conférence-débat, dans la salle polyvalente d’une école qui porte désormais son nom, a pour objet de rendre hommage à la mémoire de Hrant Dink et de faire le point, un an après son assassinat, sur l’évolution de la situation en Turquie.

Le samedi 19 janvier 2008, à 10h00

Dépôt de gerbe par le CCAF sur la tombe de Hrant Dink à Istanbul 

Le dimanche 20 janvier 2008 

11h00  Messe de Requiem en la Cathédrale Arménienne de Paris célébrée par son éminence, Monseigneur Norvan Zakarian, Primat du Diocèse Arménien de France

(15 rue Jean Goujon  75008 Paris)

13h00  Cortège et départ à la Statue de Komitas pour la cérémonie du souvenir

Recueillement, prières, dépôt de gerbes

(Place du Canada, Cours Albert 1er 75008 Paris)

Le CCAF appelle la communauté arménienne et plus généralement tous ceux, démocrates, républicains épris de justice et de vérité, à se mobiliser pour être présents à la conférence-débat, à la messe de requiem et à la cérémonie qui suivra.


Retour...



© 2013 - Institut Tchobanian

Retour à la page d'accueil Plan du site