L'Institut > Communiqués > Communiqués, Opinions



Communiqué du CCAF : déclaration commune Arménie, Turquie, Suisse   7/05/2009


COMMUNIQUE DE PRESSE DU CCAF

Paris, le 7 mai 2009


Les organisations membres du CCAF expriment leur profonde inquiétude au sujet de la déclaration conjointe des Ministères des Affaires étrangères d'Arménie, de Turquie et de Suisse, faite pour la forme, tard dans la soirée du 22 avril 2009.

C'est avec de sérieuses réserves et autant de scepticisme que nous prenons acte de l'empressement excessif qui a présidé à l'élaboration de cette déclaration ainsi que de son manque de transparence.

La nature vague de ce que l'on nomme la « base d'accord » et la position contrainte depuis laquelle le gouvernement arménien s'est trouvé obligé de négocier ne laissent d'autre choix que de rejeter tout accord qui renoncerait aux droits fondamentaux des Arméniens à travers le monde.

La déclaration commune Arménie-Turquie-Suisse du 22 avril 2009 est inacceptable pour les raisons suivantes :

1. La date de cette déclaration, intervenue deux jours avant la commémoration du génocide arménien, est pour le moins inopportune : le 24 avril, les Arméniens du monde entier commémorent le génocide perpétré par le gouvernement des Jeunes Turcs en 1915 contre la population civile et sans défense des Arméniens de l'Empire ottoman. 

2. L'empressement mis à l'annonce de cette déclaration nourrit encore davantage de doutes sur le fait que l'Arménie sera, sans aucun doute, contrainte à des concessions dangereuses et inacceptables pour la sécurité nationale de la République, concernant en particulier le processus de reconnaissance de l'autodétermination du Karabagh.

3. Le gouvernement de l'Arménie a été soumis à une forte pression par des grandes puissances cherchant à satisfaire leurs propres intérêts.

Par la présente nous faisons part formellement de notre position aux représentants politiques et rappelons qu'avec d'autres communautés en diaspora, les habitants d'Arménie et du Karabagh, nous rejetterons sans équivoque tout accord qui compromettrait les droits fondamentaux de la nation arménienne.


Conseil de coordination des Arménienne de France (CCAF)
http://www.ccaf.info/item.php?r=0&id=400


  

CCAF France: Armenia Turkey declaration is unacceptable

The member associations of the CCAF (Co-ordination Council of Armenian Organizations of France) express their deep concern about the joint statement of the foreign affairs ministers of Armenia, Turkey and Switzerland, as a matter of form, rather belatedly, in the evening of April 22.

With deep reservation and skepticism, we notice the extreme eagerness, which governed the drafting of this statement, and its lack of transparency.

The vague nature of the so-called ‘base agreement’ and the constant pressure put on the Armenian government leave no other choice but to reject any agreement which would disregard the fundamental rights of the Armenian people throughout the world.

It is not possible to accept the joint statement of Turkey, Armenia, and Switzerland of April 22, 2009 for the following reasons:

1.    The date of the statement, two days before the remembrance of the Armenian Genocide, is inappropriate, to say the least : on April 24, every year, Armenians commemorate all over the world the genocide which the Young Turks perpetrated on the helpless civilian Armenian populations of the Ottoman Empire.

2.    The eagerness of the declaration casts doubt on the dangerous and unacceptable concessions that Armenia will be forced to make at the debit of the national security of the Republic of Armenia, particularly concerning the Karabagh self-determination recognition process.

3.    The government of Armenia has been put under the strong pressure of superpowers seeking their own interest’s satisfaction. 

By the present, we formally declare our stance to the politicians and remind them, that together with other Armenian communities of the Diaspora, the citizens of Armenia and Karabagh, we will reject unequivocally any agreement, which might jeopardize the fundamental rights of the Armenian nation.

CCAF, May 7, 2009 


Retour...



© 2013 - Institut Tchobanian

Retour à la page d'accueil Plan du site